Célébration : Satinalia (Antiva)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Seron le Jeu 3 Jan - 11:43

La réponse était magique, et il avait juste assez d'alcool dans le sang pour l'apprécier pleinement. La pokerface de Seron se fissura, et il du se mordre la lèvre inférieure pour ne pas juste exploser de rire. Créateur. Morion était si mauvais que ça lui arracherait presque une boule d'empathie.
Presque.
Il n'était pas aussi tendre que Lene.

« Oh, Morion, » fit-il en glissant le verre-témoin face à lui du bout des doigts, « Désolé, c'est la règle. » Il n'était pas désolé le moins du monde, mais détail.

A la femme du groupe, il répondit par un sourire. S'il n'était pas ''littéraire'', son qualificatif était celui qui s'était le plus rapproché de la poésie, même qu'il en était un peu fier. Hélas, il n'allait pas en détricoter la signification, au risque que Morion demande la même chose -et il préférait éviter.

« Bien sûr Lene, » répondit-il de sa voix suave tout en bougeant machinalement ses jambes pour éviter d'éventuels futurs coups, « Je ne suis pas très cultivé, mais pas à ce point là. »

Sans surprise, ce n'étaient pas les timides questions de Morion qui allaient déstabiliser leur géante nationale ; elle n'avait pas éprouvé une fois le besoin de mentir jusqu'ici. Ce qui l'attristait presque ; on en apprenait tellement plus des sujets qu'un tiers tentait d'éviter plutôt que de réalités livrées sans inconfort. Qu'une apprentie ait envisagé le mariage l'étonnait vaguement, mais sans plus. Il fallait de tout chez eux, une femme mariée était une bonne couverture de respectabilité. Et puis les femmes voyaient sans doute les choses différemment.
Lene, elle, frappait plus fort, et Seron éprouva un peu de satisfaction à voir qu'ils étaient deux à jouer le même jeu. Florian vacillait, et sa mauvaise grâce à répondre était presque aussi délectable que la réponse elle-même.

« Créateur, » s'amusa-t-il, le menton calé dans la main, « C'est vague Florian. Il y a de tout et rien dans les préliminaires. » Aussi, c'était tellement une réponse d'étranger. Enfin passons. « Tu parles de caresses classiques ou de choses plus élaborées avec de la cire ? Ou des cordes peut-être ? Oh, un fantasme autour des flammes alors ? »

Juste pour le plaisir. Surtout que la question à laquelle il devait répondre était plutôt décevante.

« Non, » répondit-il d'un ton léger, « Pas pour l'instant. »

Il aurait pu broder, invoquer une fausse raison -ou même la vraie, quitte à égratigner son vernis de blond superficiel- mais il n'en ressentait même pas le besoin. La brièveté de sa réponse pouvait nettement passer pour de l'ennui, et il avait un Morion à achever.

« Morion, raconte-nous un de tes fantasmes. »

Car il était tellement inconcevable qu'une personne n'en ai qu'un seul.
Seron
Seron
Pécore
Pécore

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2018
Age : 28

Phylactère
Nom:
Niveau (JdR): 2
Race: Elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Morion le Jeu 3 Jan - 22:07

Et soudainement, le monde s'écroule. 


Tout commence avec Lene encore et toujours. Elle n'eut qu'à poser un regard à la fois compatissant et condescendant sur Morion, et il sût: personne ne le croyait. Ce qui, en somme, prouve leur qualité en tant que Corbeaux, mais quand même! L'elfe pensait au moins pouvoir donner le change! Il devait bien posséder quelques miettes de crédibilité! Et bien apparement non. La suffisance mêlée à la pitié dans les yeux de Florian rajoute une couche à son désespoir, mais le pire, le coup de grâce, fut Seron, avec sa délectation jubile dans sa voix tandis qu'il pousse dans ses mains le gobelet immonde rempli des fonds de verre de toute une soirée. Son compagnon, son frère d'arme, son coup de foudre semblait tant apprécier de plonger ainsi Morion qu'il ne put que s'en sentir terriblement blessé, droit au cœur. Le rouge lui monte aux joues, les larmes aux yeux, mais, drapé dans sa capuche et sa dignité, il ne se laisserait pas faire ainsi! Par le Créateur, il n'avait pas dit son dernier mot: tel un chat malpoli et malpropre, il repousse le verre tendu par Seron et le renverse par terre. Manque de bol, dans son élan, dans sa chute, le récipient renverse la plus grande partie de son contenu sur ses chausses et ses bottes, qui déjà, exhalent un doux parfum de cuite et de vinasse qu'on ne retrouverait pas même dans les plus sombres des rues des Marches Libres. Qu'importe! Pris dans son élan, il se redresse sur son tabouret....et manque de perdre l'équilibre et de se vautrer par terre. Il se rattrape in extremis, et préfère continuer sa harangue depuis la relative sécurité des hauteurs. 


-"Mais je mens pas du tout! Je suis pas vierge d'abord! J'ai déjà fait ça! Avec pleins de gens même! Lene, tu dis que des bêtises! T'es bête comme une femme! Et puis c'est la vérité vraie ce que je racontais! J'ai vraiment rencontré un gars canon quand j'étais jeune, et même que j'étais vraiment amoureux de lui. C'est pas de ma faute si vous me croyez jamais! Personne me croit jamais de toute façon."


Il grommelle, mécontent, outré, cachant sa tristesse d'avoir de l'humiliation de Lene et de Seron par sa frustration bien réel. 

-"J'ai pas menti. Puis votre jeu, il est nul. C'est pas rigolo. C'est quoi comme gage de boire un verre dégueu? Décidément, t'as aucune imagination, Seron, t'es très nul toi aussi et t'es méchant. Si vous tenez tant que ça à jamais me croire, soit, je ferais un gage. Mais pas celui là. Ce sera celui qu'inventera Lene. Lene et Florian. Mais pas Seron. Parce que Seron a que des idées mauvaises."


Il se rends bien compte qu'il déverse là son fiel, répondant par l'insulte aux blessures de son cœur amoureux, mais l'alcool l'empêche de trop réfléchir. Il se sent juste bougon, triste, et frustré, déprimant seul sur son tabouret. Il pense encore à ses cadeaux qui attendent à être livrer. Et bien tant pis pour Seron et Lene. Si ces derniers le détestent tant, ils ne recevront rien du tout. Leurs présents, il les balancera à la mer, et ce sera bien fait, les monstres. Toujours sur son dos à l'embêter et lui ne jamais le prendre au sérieux. De là à le traiter de vierge, il ne fallait pas exagérer. Ses mauvaises pensées tournent ainsi en boucle dans son crâne, ponctuée toutes les deux secondes par une nouvelle gorgée du premier alcool venu. Il tangue toujours plus dangereusement de droite à gauche, sans rien écouter aux réponses des autres, pas même aux question qu'il avait posé à Lene. Tout au plus, dans un rare éclair d'empathie, il reconnait dans les phrases courtes de Florian, une gêne similaire à la sienne, mais il ne dit rien. Le mage en face de lui a beau être ce qu'il a de plus proche d'un ami en cette horrible soirée, il n'irait pas lui faire de câlin pour lui remonter le moral, non, il n'est pas assez saoul pour cela. 

Et puis, ce fut de nouveau le tour de Seron de poser sa question déplacée est malvenue. Encore une fois, de voir à quel point il s'amuse de le torturer le rends absolument fou de chagrin. Il se devait de lui répondre avec la même vague d'insultes aussi judicieuses que réfléchies comme dans sa précédente réponse, mais tout ce qu'il parvint à faire c'est de balbutier: 

-"Mon fantasme, c'est que tu sois gentil avec moi pour une fois."


Aussitôt, il y a comme un silence. Comme une soudaine réalisation de l'énormité de ce qu'il vient de dire. S'il était encore lucide, il maudirait sa faible résistance à l'alcool, mais au lieu de ça, il continue sur sa lancer, totalement désinhibé, et pourtant incapable de distinguer le mensonge de la vérité dans son grand discours ivre appuyé par d'amples mouvements des bras. 


-"Tu vois, même que j'ai pleins de fantasmes. J'ai eu le temps d'en assouvir pleins avec mon mec que vous croyez pas que je sortis avec lui. Mais genre pleins, ah lalala, c'était torride. Et pourtant, j'en ai encore plein, parce que tu vois, moi, je suis chaud comme la braise, et comme la marée! Je suis un mec fun et sympa, mais toi, t'es toujours méchant, et tu fais que m'embêter, sale méchant. Alors, là, tout de suite, mon fantasme, c'est que tu sois gentil juste une fois." 

Et oubliant les tours, il s'adresse instinctivement aussi bien à Lene qu'à Florian, hurlant presque comme une poissonnière qui cherche à vendre ses produits à la cantonade: 

-"Hein que j'ai pas raison? Moi, je suis une bête de sensualité, avec des fantasmes pleins la tête, hein, même que si je vous en parlais, vous trouverez ça PER-VERS, mais Seron....Seron....beurk, il est juste pas gentil et ça tue l'ambiance. Alors j'ai pas raison, hein? Ce serait sympa s'il était gentil juste une fois? Je suis sûr que ça lui irait bien. Même que ça le rendrait plus beau."


Il aurait aimé poursuivre. En dire plus, et notamment se retourner vers l'intéressé, lui dire que oui, même s'il était un vilain, c'était un vilain très beau, Créateur, si beau qu'il en rêvait la nuit sous les couettes. Mais au lieu de ça, son tabouret, malmené par ses mouvements brusques, cède enfin face à cette ultime girouette et glisse, laissant Morion faire plus ample connaissance avec le sol et la tâche d'alcool renversé plutôt sur le sol par ses propres soins. 

karma is a beach 
Morion
Morion
Pécore
Pécore

Messages : 8
Date d'inscription : 29/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Kany Allenbourg le Sam 5 Jan - 12:30

Lene était consternée. Comment un Corbeau pouvait aussi peu tenir l'alcool ?!
Son expression passa de surprise à... totalement apathique. Elle etait habituée à être celle qui attirait l'attention pendant que ses collègues passaient par derrière et remplissaient la mission. Cependant, avec Morion dans cet état... Elle regarda autour d'eux et soupira, il fallait s'en douter, il n'y avait d'eau nul part. Elle secoua la tête quand il dit ne vouloir faire qu'une gage qu'elle ou Florian choisirait.

"C'est vrai, tu as assez bu... Ton gage va être de faire moins de bruit. Si tu y arrives."

Florian repondit quand même à sa question et lui rendit le sourire.

"Tes partenaires doivent être chanceux."

La réponse de Seron l'étonna légèrement, il était plus professionnel qu'elle dans ce cas là, il venait de marquer un gros bon point de son point de vue mais le perdit aussitot à sa question pour Morion. Elle grimaça en voyant Morion faire un esclandre et finir à terre et lança un regard un peu agacé à Seron. Elle se leva et sourit aux personnes autour d'eux.

"Tout va bien, nous répétons pour notre prochaine mission."

Elle se pencha et attrapa Morion pour le redresser.

"Allez Chaton, tu as fait assez de degats comme ça..."

Elle le souleva et le deposa sur son épaule en sac à patate.

"Et tu as besoin d'eau, de beaucoup d'eau."

Elle regarda ses autres camarades et leur offrit un sourire.

"Merci pour la soirée, je m'occupe de lui. Seron, ne l'embete pas autant pendant la mission, s'il te plait."
Kany Allenbourg
Kany Allenbourg
Mage
Mage

Messages : 20
Date d'inscription : 07/04/2018

Phylactère
Nom: Kani Allembourg
Niveau (JdR): 6
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Seron le Sam 5 Jan - 22:39

Et bien, c'était l'allumette jetée dans la flaque de goudron.
Sauf que Morion ne brûlait même pas bien.
L'alcool le faisait régresser, si bien qu'il avait désormais la taille et la rhétorique d'un enfant en bas âge. Ce qui, en soit, était amusant, un peu, la première minute tout du moins. Et sa réponse ! Oh, Créateur, c'était si maladroit, si pitoyable qu'il éprouvait quelques remords à avoir déclenché cette situation, quand qu'il ne puisse savoir s'il s'agissait d'empathie refoulée ou de gêne partagée. Mais ce fut pire quand Morion se retrouva par terre.
Andrasté. C'était comme voir un chiot un peu débile trébucher en boucle dans la même flaque de boue. De quoi faire désaoûler le plus sain des hommes. Le contraire du FUN.
Après, tuer une partie pouvait être un talent.
Heureusement, Lene savait mieux gérer qu'eux les affaire de bébé chat sous la pluie et autres drames humains qui le laissaient -pour sa part- comme une poule devant une fourchette. Bon, elle le chargeait un peu à la manière d'un cadavre à balancer dans le fleuve mais c'était sans doute une déformation professionnelle de sa part, les gens normaux géraient aussi certainement comme ça quand un gosse se bourrait la gueule au Champomy. Sans doute.


« Oui, » approuva-t-il -non sans soulagement- le diagnostique aqueux de la guerrière, « Même avec un gallon tu risques d'avoir mal aux cheveux demain, Chaton. »


Chaton qui était officiellement le grand perdant du jeu à boire. Jeu qui venait de trouver un terme plus subit que ce qu'il avait prévu à la base. Glissant la main sous la capuche du Morion, il ébouriffa légèrement ses cheveux.


« C'est un jeu Morion, ne te monte pas trop la tête pour ça. Repose toi bien. »


Se prétendre ''gentil'' était de ces mensonges trop gros pour être crédible de toute façon.
Seron
Seron
Pécore
Pécore

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2018
Age : 28

Phylactère
Nom:
Niveau (JdR): 2
Race: Elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Faërue Tabris le Sam 5 Jan - 23:57

Florian n'eut pas le temps de s'indigner de la conduite de l'un ou l'autre de ses compagnons d'arme que le carillon de la chantrie sonna minuit. Les Corbeaux se mirent à crier à tue-tête et à l'unison.

Le mage ne se sentit cependant pas de coeur à les accompagner dans leur liesse Satinalienne et se leva à son tour,  prêt à partir à la recherche de Claudio quand Vincente apparut furtivement à leur table, arrêtant Lene qui était prête à embarquer Morion.

"J'espère que vous n'êtes pas complètement saoûls les enfants, Claudio est prêt à vous recevoir et vous attend chez lui. Si vous avez des présents donner à vos camarades,c'est maintenant ou jamais."
Vincente ponctua son conseil d'une bonne claque dans le dos de Seron et s'éloigna en direction d'un groupe de jeunes femmes.

Florian soupira presque de soulagement, pour eux quatre la fête était finie et ils pourraient passer aux choses pus sérieuses ; cependant, il ramassa sa besace et en sortit trois paquets qu'il distribua à ses camarades sans un mot.

"Suivez-moi, il vaudrait mieux ne pas faire attendre Claudio Valisti,j'aientendu dire qu'il n'était pas des plus patients."

Voici la fin de l'event ! Concernant les récompenses de vos personnages, les voici :
- Seron : 2,5 points de scénario et une potion de soin majeure (3d6 de soins reçus)
- Morion : 2,5 points de scénario et une fiole de venin d'araignée corrompue (dégâts accrus (+2) et débilitants lorsqu'une arme y est trempée)
- Lene : 2,5 points de scénario et une potion de force majeure (dégâts accrus (+2) pendant 3 tours après absorbtion)
Faërue Tabris
Faërue Tabris
Commandeur de la Garde
Commandeur de la Garde

Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2017

Phylactère
Nom: Faërue Tabris
Niveau (JdR): 6
Race: Elfe

Voir le profil de l'utilisateur http://diamond-lass.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébration : Satinalia (Antiva)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum